Stage de Noël des jeunes

December 30, 2018

Séances studieuses pour nos alsaciens !

 

Une soixantaine de benjamin(e)s / minimes issus des deux départements, Haut-Rhin et Bas-Rhin, se sont retrouvés trois journées durant du 27 au 29 décembre 2018 au C.S.R.A. de Mulhouse, pour un stage intensif de Noël. Une première Alsacienne, ayant pour principale vocation de rassembler (dimension humaine), consolider et perfectionner (dimension sportive) en vue des échéances compétitives à venir…

 

Bas-Rhinois et Haut-Rhinois réunis pour une cause commune : briller à l'échelon régional et national... 

 

 

Dans le dojo, seuls quelques bruits de pas, chutes et consignes verbales retentissent. Le silence et la concentration sont de mise, les élèves attentifs et réceptifs. Ici, ni boutades ni rigolades. « Dans ce cadre-là, on place nos jeunes dans un contexte qui s’apparente à du haut niveau », indique Saïd CHEBAB, responsable de la commission sportive du Bas-Rhin et coordonnateur du stage. « Sont présents les meilleurs des deux départements. Nombre d’entre eux postuleront dans des pôles Espoirs. On souhaite surtout leur donner une notion des réalités, leur montrer le vrai visage du sport de compétition afin de leur faire prendre conscience de l’investissement que cela représente. Au judo, il faut leur faire comprendre très jeune que cet investissement n’est pas superficiel, et qu’il faut jouer le jeu à fond s’ils veulent espérer réussir leur projet sportif ». Au programme de ces trois journées, du judo et de la préparation physique. Footing à 6 heures du matin, séances de renforcement musculaire, puis séquences tactiques « judo » debout et au sol. Un planning bien chargé, et un encadrement bien ciblé pour couvrir tous les secteurs d’intervention (Cindy SCHLUB, Valérie SCHULER, Saïd CHEBAB, Mehdi KHEMOUCHE, Yannick GRAWEY, Jérôme LAURENCOT, Jean-Luc CARDOSO, et aussi des membres de la commission Haut-Rhinoise des jeunes, Pauline HAGIST, Mathilde GUERRY et Cédric CARDOSO). Du beau monde, chargé avant tout de transmettre les principes mêmes de la discipline (au sens large du terme). « Le judo, c’est avant tout un bon kumi kata (travail de saisies) », précise Saïd. « Comprendre la saisie du kimono, comprendre les placements et déplacements pour un bon déséquilibre. Nous accentuons ce stage sur les saisies droitier/droitier, gaucher/ gaucher, manche/revers, revers/manche, tout en gardant une agressivité. En combat, une bonne saisie ne suffit pas toujours, il faut aussi être pugnace. Poser les mains sur le revers, chercher à faire réagir sur le déplacement, c’est l’un des points où nos judokas peinent un peu. Quand je compare les classements chez les minimes, entre les 7, 8ièmes et le podium, le judo est le même, mais c’est cette agressivité, l’envie de gagner qui fait la différence. Au sol c’est pareil, on insiste sur les points d’appui, sur les réactions, pour rester opportuniste lorsque le partenaire bouge et garder le contrôle ». 

 

Des journées bien remplies, avec nombre d’avantages mais aussi de contraintes liées à la vie en communauté. Des apprentissages judicieux et rigoureux pour ces jeunes, amenés dans un avenir pas si lointain, à être reproduits dans des cadres similaires. « Tous ne sont pas tous rodés à ce type de regroupement », constate l’un des intervenants, Jean-Luc CARDOSO, également président du Comité du Haut-Rhin de Judo. « Il leur faut se lever de bonne heure pour la PPG, puis prendre du temps pour soi (se reposer, s’alimenter, s’hydrater), respect des lieux, des camarades, des enseignants, écouter son corps (savoir parler des petits bobos et de les soigner en temps voulu). Ce groupe-là a de la volonté, les jeunes sont motivés, mais il nous faut pointer les petites faiblesses (attitudes judo, agressivité dans le combat, etc…, mais aussi les comportements hors du tapis) afin de les réduire. Il reste encore du travail, mais on sent ce groupe monter en puissance au fil des jours. Espérons qu’ils en tireront profit lors des prochaines compétitions ! ».

 

L’année 2019, qui pointe, s’annonce riche sportivement pour ces générations. Les minimes ont RDV dès le 13 janvier pour les coupes départementales puis la coupe du bassin alsacien le 26 janvier. Les seconds entameront la nouvelle saison le 27 janvier lors du Grand Prix de Richwiller (68) et le 17 mars (critérium benjamin(e)s du 67). « L’objectif pour les benjamin(e)s c’est le podium pour les championnats du Grand Est » conclut Saïd CHEBAB. « Pour nos minimes, notre ambition est de créer une belle équipe, tant dans le Haut-Rhin que dans le Bas-Rhin, pour être performants à l’échelle nationale (coupe de France individuelle et coupe de France par équipes de départements) ».

 

Un grand merci au C.S.R.A. de Mulhouse de nous avoir mis à disposition leurs locaux. Un grand merci également aux différents intervenants pédagogiques pour leur patience, leur disponibilité et leurs précieux enseignements. Un grand bravo à l’ensemble des sélectionné(e)s pour leur travail et leur investissement, malgré l’intensité proposée !

 

Ci-contre les listes des jeunes : CD 68 (attention : liste pas à jour) - CD 67

 

 

Ci-dessous quelques clichés (ces images figurent également sur la page Facebook de la Commission jeunes du Comité Départemental de Judo/Jujitsu du Haut-Rhin) :

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Tournoi Edouard SCHULER 2019

October 28, 2019

1/10
Please reload

Posts Récents

November 6, 2019

October 26, 2019