Coupe de France Minimes par équipes de départements


Récit de l'aventure 2019 rédigé par la chargée de communication minime, Shanone BUTSCHER.



Les membres de l’équipe du Haut-Rhin avaient rendez-vous le vendredi 24 mai 2019 à 7h30 à l’Autoport de Mulhouse. Une fois l’appel terminé, des vestes à l’effigie du CD68 JUDO ont été offertes à chaque participant.

Le départ, finalement repoussé à 8h30 au lieu de 8h00, a donné une demi-heure de temps aux membres de l’équipe pour se retrouver autour de discussions diverses.

Dès que le bus est arrivé, on a mis nos affaires dans les soutes, on a réalisé une photo de groupe, puis on est monté prendre nos places, et direction Paris !


Une petite photo de groupe avant le départ, histoire de remercier notre sponsor Mizuno (Vincent ANTOINE), qui a fourni de beaux équipements à tout le groupe...


Sur le trajet vers le lieu de la compétition, on a fait deux pauses sur des aires d’autoroute dont une pour manger nos casse-croûtes. On est arrivés au Grand Dôme de Villebon-sur-Yvette aux alentours de 16h30. On a pu visiter cette magnifique salle déjà installée pour la compétition du lendemain. Comme à ce moment-là il n’y avait pas beaucoup de monde, on en a profité pour faire des photos sur un tatami.

Un petit trajet en bus nous a ensuite conduit à l’hôtel pour 17h30. Jean-Luc CARDOSO et Pauline HAGIST donnèrent à chacun le numéro et le code des chambres ainsi que la consigne d’aller se changer pour ensuite se retrouver à l’extérieur pour une séance sportive encadrée par Pauline. Au programme : courses, sprints et étirements.

Puis, Jean-Luc a pesé tous les judokas afin de s’assurer que tous soient au poids pour le lendemain et Pauline a remis à chacun son badge personnel afin de permettre des allées et venues à notre guise.

Le groupe au grand complet est allé manger dans un restaurant à trente minutes de marche de l’hôtel. Le début du repas se passa très bien, mais au bout d’un moment, l’excitation aidant, le groupe des jeunes minimes ne tenait plus en place. Jean-Luc permis alors aux plus agités d’aller jouer un peu dans le jardin à l’arrière du restaurant, ce qui fit le plus grand bien à tout le monde. Malgré l’heure tardive, beaucoup étaient encore plein d’énergie, et le trajet retour jusqu’à l’hôtel fut parsemé d’éclats de rires.

De retour à l’hôtel aux alentours de 23h45, nous avons tous rejoint nos chambres respectives, pris une douche et sommes allés nous coucher.

Au matin du 25 mai, le petit déjeuner était prévu à 6h30 pour les filles et à 6h50 pour les garçons. Tout le monde était encore à moitié endormi en raison de la petite nuit passée…

Le rendez-vous était fixé pour tous à 7h15 devant le bus. Une fois toutes les affaires déposées à l’intérieur et chacun à nouveau installé, l’équipe du Haut-Rhin a rejoint la salle du Grand Dôme.

Après une arrivée vers 8h00, les judokas sont partis en direction des vestiaires pour se changer. Une fois en Judogi, ils se rendirent dans la salle d’échauffement. Vu le nombre d’équipes engagées dans cette compétition, le tatami prévu pour l’échauffement s’est montré relativement petit. Ales MISSARA, qui avait rejoint le groupe, s’occupa de l’échauffement des garçons et Pauline de celui des filles.


Le Grand Dôme de Villebon et ses 17 surfaces de tapis… Juste énorme !


Pour ouvrir cette compétition, tous les premiers combats des 17 tatamis commencèrent en même temps. Une magnifique image bien impressionnante. Les premiers combats de poule de l’équipe des filles et de celle des garçons commencèrent presque en même temps. On poussait nos judokas, on les félicitait et on les rassurait quand il le fallait. Une sacrée ambiance d’encouragements mêlés qui, assurément, a stimulé le groupe, chacun donnant le meilleur de lui-même. Cette première rencontre de poule fut gagnée par les deux équipes et tous se préparaient déjà pour le prochain combat. Une première victoire sur le combat du premier judoka de chaque équipe donna une motivation et une confiance accrue, mais malgré tous les efforts engagés par les uns et les autres, mais aucune des deux équipes ne parvint à gagner cette seconde confrontation. Toutefois, la victoire acquise sur la première rencontre permis tout de même aux deux équipes de sortir de poule et d’entrer en tableau, mais il fallait attendre que les autres équipes encore engagées terminent leur tour de combats.

Comme les garçons souhaitaient manger, Ales les a accompagné pendant que Pauline et les filles sont restées dans les gradins.

Ensuite, toutes les équipes qualifiées pour la suite de la compétition avaient rendez-vous en salle d’échauffement pour se préparer pour les combats à venir.


Oumnya a fait preuve d'un courage exemplaire en remportant son combat malgré la douleur. Ses camarades l'ont de suite soutenue... Remarquable esprit d'équipe !


Les filles ont donné tout ce qu’elles avaient. Leur courage est à respecter, car même si elles savaient qu’il leur était presque impossible de gagner, elles se sont battues jusqu’au bout. Un respect tout particulier est à adresser à Oumnya qui, tout en subissant les souffrances causées par sa blessure au genou, n’a rien lâché et a même terminé en gagnant son combat. Comme quoi, lorsque l’espoir résiste, les efforts bien placés peuvent se montrer payants. Malgré le travail engagé par toutes les filles de l’équipe, elles n’ont pas réussi à remporter cette rencontre, ce qui malheureusement pour elles mit fin à leur compétition.

Du côté des garçons, nous pensions qu’ils avaient gagné leurs combats, mais à cause d’une erreur d’arbitrage dans l’association des catégories de poids, ils ont dû recommencer cette rencontre. La seconde fois, ils ne parvinrent plus à gagner une majorité de leurs combats, ce qui, comme pour les filles, eu la conséquence de mettre un terme à leur compétition.


Les combats ont été intenses, tant chez les filles que chez les garçons...


Les deux équipes du Haut-Rhin ont donc quitté la Coupe de France en 32ème de finale. A ce niveau de la compétition, tous les combats furent arrêtés pour la réalisation d’une cérémonie officielle d’ouverture. La cérémonie débuta par une présentation de chacune des équipes de département engagée et se poursuivit par la marseillaise entonnée en chœur par toutes les personnes présentes sous le Dôme. Le fait que cet événement soit réalisé en plein milieu de la journée surpris pas mal de monde, mais ce fut vraiment un moment tout simplement magique.


La cérémonie d'ouverture, l'occasion de mettre en lumière nos couleurs et notre département...


A la suite de cela, on est tous allés chercher nos sachets repas puis nous avons rejoint le bus. C’est donc à 17h15 que l’équipe du Haut-Rhin quitta cette magnifique structure et débuta le trajet retour direction Mulhouse.

Il a fallu nous arrêter à l’hôpital pour récupérer Mohamed et Jean-Luc. Mohamed, qui a mal chuté lors d’un de ses combats s’est blessé au niveau des cervicales. Rien de très grave, mais tout de même suffisamment inquiétant pour lui faire arrêter la compétition et consulter.

Sur le début du trajet retour, on était encore tous un peu sous tension pour ne pas dire excités, mais avec l’accumulation de la fatigue de ces deux jours, le calme s’est peu à peu installé dans le bus. Après avoir effectué les quatre premières heures du trajet, on a réalisé une pause d’une bonne demi-heure avant de reprendre la route. A partir de ce moment, le chauffeur a mis un film, qui n’a pas forcément été suivi par tout le monde. En effet, le sommeil a eu raison, plus ou moins rapidement, de la quasi-totalité des passagers (sauf Isabelle, les yeux rivés sur son ordi pour finaliser l’album photos de cette épopée).

Le bus est arrivé à l’Autoport de Mulhouse à 2h du matin. Pour certains, ce réveil au beau milieu de leur nuit de sommeil fut même assez douloureux.


Grâce à cet esprit d’équipe extraordinaire qui s’est forgé dès le stage au CREPS de Strasbourg, cette belle aventure, même si elle n’a pas mené à la victoire, aura le mérite d’avoir fait vivre à chacun des membres de cette équipe une expérience inoubliable.

Puisse la somme de tous les souvenirs positifs nourrir en chacun de nous notre passion et notre engagement personnel pour le judo !

Une formidable aventure pour nos Haut-Rhinois, qu'ils n'oublieront pas de sitôt...

-------------------------------------------------------------------------------------

Un grand merci à Shanone (A.M. Colmar) pour la rédaction de ce magnifique compte-rendu, qui reflète parfaitement le déroulé de la manifestation, son ambiance particulière, ainsi que les moments forts de cette formidable aventure ! De la graine de journaliste... BRAVO !!!

Shanone (à gauche), a vécu l'aventure au coeur même de l'évènement, et partagé les émotions de ses camarades tout au long de leurs péripéties...

(Pour rappel, l'ensemble des clichés de cette aventure est disponible sur la page Facebook de la Commission Jeunes du Comité du Haut-Rhin, ainsi que sur la page du Comité départemental du Haut-Rhin).

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives