Assemblée générale 2019

July 1, 2019

 

 

Des satisfactions sportives aux inquiétudes ministérielles...

 

 

Le judo Haut-Rhinois tenait son assemblée générale ce dimanche 30 juin 2019 à l’Institution C.C.A.S. de Kaysersberg. L’occasion pour les élus et son président Jean-Luc CARDOSO de dresser le bilan d’une saison 2018/2019 particulièrement riche, et d’établir quelques prospectives à un an de la fin de l’olympiade.

 Un bel accueil à Kaysersberg malgré la chaleur caniculaire, dans une salle adéquate et surtout... réfrigérée !

 

Au rang des satisfactions (en dehors de l'air conditionné - bienvenu), les résultats sportifs, témoins de la dynamique des 68 clubs que comporte le département. Sur la scène nationale et internationale, quelques jeunes se sont illustrés, à l’image de Laura HABERSTOCK (Pfastatt), titrée chez les juniors en – de 63 kg, d’Aya LOUCHENE (Espérance 1893 Mulhouse), médaillée de bronze des championnats de France cadettes et tout récemment aux championnats d’Europe en – de 44 kg, de Maxime IGNACZAK (Guebwiller) et Ayoub BELKAHLA (Espérance 1893 Mulhouse), vice-champions de France cadets en – de 50 et 55 kg, ainsi que Romain PICHENET-MARGATHE (Pfastatt), médaillé de bronze aux championnats de France cadets. Des jeunes prometteurs, qui laissent entrevoir de belles perspectives pour Paris 2024. Du côté des séniors, Guillaume CRAINICH (A.C.S. Peugeot-Citroën Mulhouse), habitué des podiums internationaux chez les vétérans (champion d’Europe et du Monde 2017), vient de s’offrir il y a quelques jours un titre national en division 3. Une façon de combler un peu le vide laissé par la section Mulhousienne au plus haut niveau, le club s’étant retiré de l’élite au courant de l’été 2018. Le département, qui porte aussi un regard bienveillant sur ses benjamin(e)s et minimes, peut également s’enthousiasmer du vivier disponible, avec une génération entreprenante et particulièrement talentueuse, souvent brillante à l’échelon régional.

Autre motif de satisfaction, les stages pédagogiques à destination des enseignants mais aussi des pratiquants, qui connaissent un réel succès grâce à la dynamique d’experts engagés et ambitieux (jujitsu, kata, taïso, …), intéressés avant tout par l’essor de la discipline. « Ces stages s’inscrivent dans une logique de développement », souligne le président Jean-Luc CARDOSO. « Qu’ils soient pédagogiques ou sportifs, ils visent à tirer les pratiquants vers le haut. On s’oriente ainsi vers des contenus très ciblés, sur des savoirs mais aussi des savoir-faire nécessaires pour la pérennité de notre discipline. En ce sens, notre politique se veut efficace. Mais il ne faut pas s’en contenter, il y a toujours mieux à faire ». Et c’est bien là une toute autre histoire. Si le potentiel est bien réel et les besoins croissants, les subventions elles, ne suivent pas vraiment la même trajectoire. Un véritable casse-tête pour les dirigeants, aussi bien du département que ceux des clubs, désireux avant tout de proposer des services de qualité pour accueillir les pratiquants dans les meilleures conditions, et leur permettre de réussir leur projet sportif. « Cette situation est préoccupante », analyse le président, lucide quant aux probables répercussions. « Il nous va falloir faire des choix, ça ne va pas être simple. De plus, les orientations ministérielles à destination du sport en général, puis des conseillers techniques, restent assez floues.  Quoi qu’il en soit, nous devons tout mettre en œuvre pour poursuivre notre politique et faire en sorte que le judo Haut-Rhinois, l’une des vitrines du Grand Est, le demeure. Mon challenge pour la saison prochaine est de faire au moins aussi bien que ce qu’on a fait, au niveau sportif et sur nos différentes actions. Mais ce que je désire avant tout, en bon judoka qui se respecte, c’est d’être encore meilleur ! ».

 

Le président Jean-Luc CARDOSO reste prudent tout en conservant une forme d'optimiste pour notre sport, s'appuyant surtout sur la dynamique des clubs...

 

Pas loin d'une quarantaine de clubs étaient représentés pour cette A.G., qui s’est déroulée en présence du président de la Ligue Grand Est de Judo, Jean-Louis DUVERGEY, du tout nouveau responsable administratif régional, Corentin KOENIG, mais aussi de François BLUEM, ancien président de l’ex. Ligue d’Alsace, Joëlle LECHLEITER, ancienne présidente du Comité du Haut-Rhin, et Agnès DENTZ, présidente du club d’accueil de Kaysersberg. L’occasion aussi de remettre des distinctions et autres récompenses à des personnalités particulièrement investies et dévouées à la cause du judo. A l’issue de cette assemblée, représentants des clubs et personnalités ont été invités à partager le verre de l’amitié, dans une ambiance conviviale et fraternelle.

 

 

Jean-Joseph BRUCKERT, figure incontournable du Florival et du judo Haut-Rhinois, s'est vu remettre la médaille de vermeil du grand conseil des ceintures noires !

 

 

Ci-contre la liste des personnes récompensées au cours de la saison 2018/2019 (voir : Récipiendaires). Celles et ceux qui étaient présent(e)s à l'A.G., ont été honorés devant l'assemblée. D'autres ont reçu - ou recevront - leur trophée au sein même de leur club...

 

 

Ci-dessous les images des remises de distinctions :

 

 

Ci-dessous quelques clichés de cette A.G. 2019 :

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Challenge FLOR'FM par équipes benjamin(e)s & minimes

December 8, 2019

1/10
Please reload

Posts Récents

December 8, 2019

December 5, 2019

Please reload

Archives