Tournoi Scherrer - Grand Prix Benjamin(e)s - ¼ de finale Cadet(te)s

January 27, 2020

 

Les A.M. Colmar tiennent leur rang !

 

Gros week-end de compétition à Richwiller ce week-end des 25 & 26 janvier 2020 avec l’entrée en lice des mini-poussin(e)s - poussin(e)s pour une animation sportive, puis les benjamin(e)s et cadet(te)s pour le premier échelon départemental. Les Arts Martiaux de Colmar, représentés en nombre mais aussi en qualité, tiennent le haut du pavé en ce début de saison.

 

Déjà largement victorieux du tournoi Schuler en octobre dernier, les Colmariens réitèrent leur suprématie en ce début d’année, remportant nombre de podiums et de titres dans toutes les catégories d’âges représentées. Rien que chez les plus petits, le club se classe largement en tête avec 410 points engrangés, devant le Cercle Judo Rixheim (233 points) et l’A.C.S. Peugeot-Citroën Mulhouse (219 points). Des clubs formateurs, qui privilégient au sein de leurs structures un enseignement de très grande qualité et un suivi rigoureux de leurs élèves. « Ces résultats sont le fruit du labeur de toute une équipe ! », relève l’un des professeurs colmariens Julien Laffite (tout récemment arrivé au club). « C’est l’énorme travail réalisé par Julie Bass, Magali Willmann -également conseillère technique fédérale- et moi-même, mais surtout l’énorme investissement de Mustapha El-Hadifi, et ce depuis de très longues années. Sous son impulsion, les A.M.C., sont devenus une vraie école de judo, ou chaque enseignant apporte sa pierre à l’édifice. Aux séances, les jeunes sont drivés, on est tous attentifs à leur progression. On est aux petits soin pour eux et ce dès le plus jeune âge. On le voit bien, ils vivent bien ensemble et s’épanouissent pleinement. Ce week-end, tous ces jeunes nous ont juste renvoyé l’ascenseur ! ».

 

 En - 66 kg,  Meïssa DIOP (A.M.C.) récolte les fruits de son remarquable travail !

 

Des podiums chez les plus petits, mais aussi chez les benjamin(e)s et chez les cadet(te)s. Dans cette catégorie, ce n’est pas moins de 5 médailles de bronze, 3 en argent et 5 en or ! Parmi elles, celles de Meïssa Diop en - de 66 kg. Le garçon, au profil de basketteur grand et longiligne, est régulièrement sujet à blessure, ralentissant quelque peu sa progression. Ce dimanche pourtant, il a littéralement survolé sa catégorie malgré une redoutable concurrence. Il s’impose avec autorité, retrouvant ainsi un large sourire. « Aujourd’hui, j’avais envie de montrer que je pouvais être là ! », livrait le combattant tout juste titré. « C’est un bon début, dans une nouvelle catégorie, et c’est rassurant. J’ai bien œuvré sur le kumi-kata, j’étais très en forme physiquement et en belle progression sur le plan technique. Mon défaut, c’est que parfois je me précipite, je veux trop bien faire, et je fais des erreurs stupides. Je vise cette année un podium en première division, je sais que je suis capable de le faire. Pour cela, je vais continuer à m’entrainer beaucoup, au club et au Pôle, car il reste du travail… ».

 

 Thomas DIDELOT (A.C.S.P.C.M.) confirme en - 60 kg. Reste maintenant à gravir les échelons supérieurs...

 

Bien d’autres jeunes issus d’autres clubs se sont mis en évidence chez les cadet(te)s, illustrant une belle volonté d’atteindre les échelons supérieurs. En - de 60 kg par exemple, Thomas Didelot (A.C.S.Peugeot-Citroën Mulhouse) conserve son titre, malgré de solides oppositions. « Je me sentais vraiment bien sur cette compétition », lance l’intéressé. « Ce n’est qu’un ¼ de finale, je n’avais rien à perdre, et j’ai donné tout ce que je pouvais. L’important je crois est d’être bien dans sa tête. Je m’entraine toujours à fond, je suis en forme, et ça a payé aujourd’hui. J’ambitionne un podium aux ½ finales et de me qualifier aux France ». « Dès que Thomas est en confiance, ça se passe bien ! », complète l’entraineur des cadet(te)s mulhousiens Guillaume Crainich. « Il enchaine les hauts et les bas, mais aujourd’hui, il était présent pour prendre de la confiance justement. L’entrainement c’est une chose, la compétition en est une autre. Sur ce ¼ de finale, on a vu des choses intéressantes, il faut que ça continue. Il est en bonne progression en tout cas, plus régulier sur ce qu’on lui demande. L’objectif est de le qualifier pour les 1ères divisions cadet(te)s, il en a les capacités. Et s’il est dans un bon jour, tout peut arriver ! ».

Ce ¼ de finale était effectivement qualificatif pour les ½ finales qui se tiendront à Troyes (10) le 15 février prochain, et à Saverne (67) le 14 mars.

 

 Léane ANTOINE-BRUGGER en - 48 kg, immobilisée au début de l'action, a su renverser la vapeur grâce à un remarquable travail au sol...

 

Du côté des benjamin(e)s aussi on ne peut que constater la belle dynamique des clubs, désireux de former des jeunes compétitifs pas uniquement sur l’agressivité, mais bien sur les aspects techniques et tactiques. Dans les carrés finaux, des combattants souvent généreux dans l’effort, et qui cherchent la victoire. Certains subissent cependant une forte pression, soit de leur entourage soit d’eux-mêmes directement - la peur de perdre. D’autres en revanche abordent la compétition relâchés, à l’image de Léane Antoine-Brugger (Zillisheim) qui s’impose en toute décontraction chez les - de 48 kg. « J’avais juste envie d’être devant », explique la jeune fille à l’issue de sa victoire. « J’étais la plus grande de ma catégorie, et surtout, j’ai attaqué la première ! Cette année, je voudrais bien aller sur le championnat du Grand Est. J’ai envie de montrer que j’ai bien progressé techniquement… ». « Sur ces dernières années, elle a vraiment bien évolué », constate sa maman, également professeur au club et plus haut-gradée féminine du département (5ième dan !). « Léane aborde la compétition à la rigolade ! Elle ne se dit pas qu’elle va gagner, elle y va juste combat après combat, comme ça. Après, elle fait le job. Même menée, elle parvient à retourner la situation en appliquant ce qu’elle apprend au club, mais aussi à la classe départementale de Mulhouse. On l’a vu au sol notamment. Elle s’entraine bien et est appliquée. Je pense qu’elle peut entrevoir la suite de la saison avec sérénité ».

Prochaine étape pour les benjamin(e)s, le critérium départemental théoriquement programmé mi-avril à Colmar (68), puis, pour les tous meilleurs, le critérium du bassin alsacien le 2 mai prochain à Bischwiller (67).

Marcel Bruxelle-Feyler, président du club organisateur, mais aussi responsable de la commission « masse et jeunes » du département, se montre particulièrement satisfait du week-end. « Au niveau des jeunes, et des plus petits en particulier, on se demande si l’orientation que l’on a prise, en concertation avec les clubs et le comité, ne commence pas à porter ses fruits », analyse-t-il. « On voit beaucoup plus de gamins intéressés par la compétition, leurs sourires sont de plus en plus présents, c’est l’un des curseurs les plus importants ! Chez les benjamin(e)s, nous en avons aujourd’hui 80 de plus que l’an passé ! Peut-être avons-nous mis le doigt sur ce qui pêchait depuis quelques années, en intervenant sur certains aspects dès le plus jeune âge. En redynamisant, on fidélise les jeunes. Si la courbe continue dans ce sens, cela confortera nos choix. La nouvelle olympiade à venir nous permettra de peaufiner ces orientations, d’être plus pertinents sur certains sujets. Notre concentration est très importante chez les mini-poussin(e)s/poussin(e)s, c’est là que l’on doit de s’investir pleinement. Notre objectif est d’augmenter le nombre de licenciés dans le département. Nous avons l’adhésion des clubs, des responsables de districts, on leur laisse aussi la latitude pour faire des interventions, à leur initiative, en partenariat avec le CD 68. Ce dernier se doit d’être un facilitateur, et si tout le monde va dans le même sens, le judo en sortira gagnant ! ». Et de compléter, « sur ce week-end, on a vu de belles choses, avec des jeunes qui d’année en année progressent. Il y a du potentiel, à nous de l’exploiter ».

 

Durant le Grand Prix benjamin(e)s s’est déroulée la coupe du « jeune arbitre minime ». En voici les résultats : 1er Alexis Jaffeux (Soultz) 2ème Damien Boisset (Dojo Altkirch) 3ème Nicolas Feuillet (Dojo Altkirch) 4ème Tom Stoesser (Dojo Altkirch) 5ème Zoé Alemps (Masevaux). Bravo à eux !

 

A noter également la remise des insignes fédérales aux dirigeants des clubs Haut-Rhinois. L’occasion de réunir sur le tapis et en kimono ces bénévoles qui œuvrent, souvent dans l’ombre, pour le bien de notre discipline !

 

 Une belle brochette de dirigeants, en compagnie de quelques hauts-gradés Haut-Rhinois...

 

Au final, un week-end « judo » enrichissant et plaisant, dans une ambiance conviviale et familiale. Un grand merci aux bénévoles du Judo-Club Mifune Richwiller pour l’organisation remarquable de ce week-end sportif et pour leur accueil très chaleureux !!!

 

 

Ci-contre le lien vers la page des résultats : ICI

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Tournoi Scherrer - Grand Prix Benjamin(e)s - ¼ de finale Cadet(te)s

January 27, 2020

1/10
Please reload

Posts Récents

February 24, 2020

February 13, 2020

January 25, 2020

January 24, 2020

December 26, 2019

Please reload

Archives
Please reload