Et ça continue, encore et encore...

Et ça continue, encore et encore,

C’est que le début, d’accord, d’accord...

Même si ce n’est pas à propos du même sujet, c’est paroles d’une chanson d’un chanteur français renommé sonne et résonne dans nos têtes avec une « justesse » infinie.

Le judo est amputé de sa pratique.

C’est une grande tristesse pour tous ses pratiquants, encore plus pour ceux qui le pratique quasi quotidiennement et qui rêve de compétitions et de médailles.

Alors, pas pour passer le temps, les jeunes de la section sportive judo du Collège de Brunstatt sont mis au régime.

Au régime du judo sur les bancs de l’école . . .

Avec l’encadrement « normal » de la section sportive et des enseignants de judo qui se réinventent en intervenant ponctuel pour apporter autre chose. Du sens, de la profondeur au « judo tapis ». Comprendre pourquoi, comment.

Kano l’a de nombreuses fois dit : il n’a pas voulu seulement créer un sport, il a voulu que ce sport soit une école de vie.

C’est le travail qui est réalisé en ce moment avec la section sportive.

Les principes fondateurs ne sont pas que des termes japonais. Ils ont tous un sens qui s’imbriquent les uns dans les autres, comme pour construire un édifice ou la pierre de dessus n’a aucune raison d’être si celle d’en dessous n’y ait pas.

La séance d’aujourd’hui animée par Alès MISSARA a porté sur le visionnage d’un reportage sur le judo mélangeant l’histoire (passée et présente) et de ce que l’on peut en retenir.

Une sorte d’analyse de texte mais sur une vidéo.

Chacun a pu, après ce visionnage, dire ce qu’il a retenu en quelques mots. Bien sûr, ils ne sont pas tous au même niveau, mais chacun a fait ce petit effort de synthèse.

Cette séance n’est pas une fin en soi. Un travail de recherche et de présentation par les élèves sera réalisé dans la continuité.


Et ça continue, encore et encore, c’est que le début, d’accord, d’accord . . .


Jean-Luc CARDOSO,

Président du CD 68 JUDO



Posts à l'affiche
Posts Récents